ALDV : 47 salariés présents à la réunion CGT aujourd’hui mardi 27 mars – Retrouvez le PDF de la présentation

Nous étions 47 salariés présents aujourd’hui mardi 27 mars pour écouter Catherine, et parfois Pascal, pour vous tenir informés des dernières informations sur les négociations en cours. Rien ne vaut la participation en direct à nos réunions car on peut y parler plus librement et tout n’est pas mis par écrit bien sûr.

Retrouvez l’essentiel de la présentation ici.

Plusieurs personnes nous ont posé la question de savoir comment agir pour éviter la revue à la baisse des droits des salariés, sachant que la CFTC est le syndicat majoritaire et signera peut-être. L’occasion de rappeler notre principe de fonctionnement à la CGT :

OUR MISSION :

– Nous prenons soin de vous préparer des supports clé en main et des réunions d’information afin que chacune et chacun puisse se faire une idée sur les négociations encours. L’occasion donc de vous donner une vision complémentaire de celle de la CFTC ou de la direction générale, par ses réunions de responsables de services.

– Nous vous informons régulièrement pour que à différents moments nous puissions vous consulter par un vote à bulletin secret en réunion d’information sur votre positionnement en tant qu’adhérent.e au syndicat ou « simple » salarié.e. Le résultat de ce ou ces votes est obtenu en direct et communiqué bien sûr à la direction dans la foulée qui, soyez en sûrs, consulte autant que vous notre site internet.

– Le vote à bulletin secret permet de se prononcer en toute indépendance, vis à vis de la direction, de la CGT, de la CFTC, de vos collègues, bref de tout groupe d’influence plus ou moins bien intentionné (les intéressés se reconnaitront). Dès lors que vous avez fait l’effort de venir à nos réunions pour être valablement informés, nous tenons compte de votre vote. Si le vote est mitigé, c’est à dire pas un vote du type 70/30 mais avec un écart plus faible, ce sera alors le vote de nos syndiqué.es qui fera pencher la balance. Exemple 1 : 55% salariés pour signer un accord mais 80% des syndiqués contre la signature fera que la CGT ne signera pas. Exemple 2 : 70% des salariés pour signer ; la CGT signera (même si nous avions appuyé pour une non signature) car de toutes façons il y a de grandes chances que les syndiqués, à savoir vos collègues avant tout, aillent dans le même sens et dans la même proportion.

– Imaginons enfin que fin juin la CGT consulte les salariés qui votent à 80% contre la signature de l’accord en ayant pesé le pour et le contre, nous offrons alors à la CFTC un très bon alibi vis à vis de la direction pour lui expliquer qu’elle ne peut pas décemment signer un accord ayant suscité le rejet d’une forte majorité de salariés.

– Ça s’appelle un exercice démocratique tout simplement et c’est toujours comme çà à la CGT Léonard de Vinci. Rappelons tout de même que cet exercice ne peut être valablement reconnu et compris par la direction que si vous venez nombreux à nos réunions comme vous avez commencé à le faire (45 personnes à la réunion 1 ; 47 personnes à la réunion 2 et avec un renouvellement des participants à hauteur de 35%, de nombreuses personnes ayant raté la réunion 1 étant venues ce jour). Plus on est nombreux, plus le suffrage est légitime.

D’autres questions ?

On se retrouve au plus tard à notre nouvelle réunion du 24 avril à noter dans vos tablettes (SAVE THE DATE ! comme dirait certains).

Retrouvez l’essentiel de la présentation ici.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *